Yellow and Green Teacher Business Card.p
 

VIDÉOS

NEW VIDEO !

 
 


Leur rencontre, longtemps différée, sonne comme une évidence. Entre la chanteuse et
bassiste mancelle Nadia Simon, adepte de sonothérapie, et le percussionniste poitevin
Laurent Sureau, spécialiste de ces instruments « célestes » que sont les handpans, la
complicité saute aux oreilles, dès la première écoute.


Il aura pourtant fallu plusieurs mois avant que ces deux auteurs compositeurs entament
leur fructueuse collaboration. Le temps que Nadia - qui avait enregistré sa voix sur une
des vidéos instrumentales de Laurent - ose prendre contact avec lui.


La rencontre, en 2018 au Handpan festival, révèle une grande proximité artistique et
permet d’envisager un premier duo, qui sera enregistré à distance. Puis vient l’heure de la
toute première répétition à Poitiers, le 15 novembre 2018. Elle se prolongera par un
concert improvisé, le soir même. Tout va ensuite très vite : en moins d’un an, le premier
album du duo Owa est lancé et les deux complices assurent la première partie de Brigitte
Fontaine, le 2 novembre 2019, en ouverture du festival sarthois Bebop.


L’enregistrement des onze titres de Promises a eu lieu deux mois plus tôt, au Théâtre de
la Fonderie du Mans. Onze chansons qui sont composées en anglais ou dans le langage
imaginaire inventé par Nadia : une façon de tendre à l’universalité, en faisant passer la
compréhension « par la vibration plutôt que par le sens ». Onze pépites qui dévoilent un
univers riche et très actuel oscillant entre chanson, ambient pop et trip-hop.


Auparavant, les deux artistes s’étaient épanouis dans des veines musicales sensiblement
différentes. Nadia Simon, qui est montée sur scène à l’âge de 13 ans, s’est d’abord
tournée vers le jazz puis le gospel, avant d’explorer la folk au sein du trio féminin The
Shougashack. Partie en Afrique en 2009 (pour tenter de découvrir l’origine de son langage
imaginaire), elle en est revenue avec un solo très personnel dans lequel, à l’aide d’un
looper, elle explorait l’étendue de ses possibilités vocales. Elle participe aussi, en tant que
choriste, au projet symphonique de Claire Diterzi.


Laurent Sureau, quant à lui, a étudié le piano dès l’âge de 6 ans pour finalement s’orienter
vers les percussions. Après la découverte des timbales, vibraphone, congas, cajon et
autre balafon, il est devenu l’un des maîtres du hang et du handpan. Musicien
internationalement reconnu dans la pratique de ces étonnants instruments métalliques en
forme de soucoupe volante à la sonorité cristalline, il les utilise aussi bien pour des
adaptations d’oeuvres de Bach ou de Satie que pour composer des morceaux originaux
comme ceux qui figurent sur son premier album solo, Unlimited, paru en 2017. Le
percussionniste aime aussi partager la scène avec d’autres musiciens : ce qu’il fait au sein
des duos Mayaëlo et TwinPan, avec le groupe Oloji ou encore aux côtés de la chanteuse
Morgane Ji.


C’est la richesse de ces deux parcours qui nourrit la musique d’Owa, véritable voyage
musical et spirituel entre terre nourricière et ciel étoilé.

                                                                             

 

CONTACT

Booking

owamusique@gmail.com